ANNEXE 2 
Les Qualités Physiques développées par l'Aïkido

La grande richesse technique de l'Aïkido fait que sa pratique et son enseignement vont pouvoir être modulés en fonction des individus. 

Sur le plan énergétique et cardiovasculaire
Des études de la Commission Médical de la FFAB ont déterminé précisément les métabolisme énergétiques mis en cause. 

Les premières détermination de VO2 max chez des pratiquants ayant au moins 3 ans de pratique (proche ou supérieur du niveau de ceinture noire 1er Dan) ont montré des valeurs moyennes de 52 ml/mn/kg pour un entraînement minimal de 2 séances par semaine (2x1h30) et sans autres activités physiques associées (la valeur moyenne de la VO2 max de la population française se situe entre 35 et 45 ml/mn/kg). 
Lors d'un cours "standard" pour pratiquant moyen, les fréquences cardiaques oscillent entre 120 et 150 battements par minute. Mais lors des pratiques plus intensives comme au moment des passages de grade, un travail en "résistance" (processus anaérobie lactique et alactique) est réalisé avec des fréquences cardiaques proches des fréquences cardiaques maximales théoriques. 
La modulation de travail est donc sujette à de grandes variations mais l'entraînement le plus courant est donc du type "endurance" (processus aérobie). 

Sur la souplesse articulaire
La technique de l'Aïkido exige un important travail articulaire, Progressivement l'aïkidoka augmente ses amplitudes articulaires, en particulier au niveau des épaules, des poignets et des chevilles. 
Il devient également de plus en plus résistant aux contraintes exercées sur ces articulations mais toujours par un travail passif et non de résistance active aux contraintes exercées.
Au niveau du train inférieur, la simple position assise japonaise provoque une extension passive au niveau des chevilles et une flexion passive au niveau des genoux qui de pénibles au début sont nettement mieux supportées après quelques mois de pratique. 

Sur la force
La notion de force s'exprime par l'utilisation optimale de ses qualités énergétiques disponibles en accord avec une respiration adéquate. Un pratiquant d'Aïkido ancien, ayant éliminé les gestes parasites de l'apprentissage et utilisant au mieux ses groupes musculaires donne une impression de puissance qui étonne souvent le débutant.

Sur la vitesse de déplacement, la perception du corps dans l'espace, la coordination
La notion de discipline martiale impose un placement/déplacement par rapport à l'adversaire. En Aïkido, certaines formes de travail consistent à réagir contre plusieurs adversaires. Cette situation impose une qualité de déplacement du corps propre importante aves des aptitudes promptes à évaluer la position des différents adversaires. Cette qualité prend en considération la perception du corps dans l'espace et les fonctions de coordination. Il est important de souligner l'apport considérable de l'Aïkido dans le domaine de la coordination., tous les mouvements se font systématiquement à droite et à gauche ce qui conduit à un travail musculaire équilibré. 


Par ailleurs, l'Aïkido stimule le développement psychomoteur de l'enfant car les placements relativement complexes qu'il exige mettent l'enfant devant des situations didactiques d'amélioration de la coordination, du contrôle musculaire et du schéma corporel. 


Source: Un sport pour tous: l'aïkido, Magazine Tempo n°277, octobre 1987, M. DAVID et E. KISIELNICKI, Commission M2dicale de la Fédération Française d'Aïkido et de Budo (FFAB) 1 rue du Sumelin 75 020 Paris
 

© 2023 par Aïkido Club Saint Privaden. Créé avec Wix.com

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now