Depuis plusieurs années maintenant, le club a le privilège d'accueillir Michel Prouvèze pour un stage privé annuel. Un pratiquant hors normes ! 

Grand pratiquant d'Aïkido et de Iaïdo, Michel s'efforce de transmettre ses connaissances au travers de stages toujours aussi intéressants. Il nous a accordé une interview lors de son passage au club. 

Aïkido Club Saint Privaden (ACSP) : Comment es-tu venu à la pratique de l'Aïkido?

Michel Prouvèze (MP) : Par hasard, j'étais très investi dans l'activité physique et un de mes frères m'a dit qu'il y avait un copain qui pratiquait un truc bizarre qui semblait intéressant ... 

ACSP : Depuis combien d'années pratiques-tu?

MP :J'ai commencé à pratiquer en 1964? Ca ne rajeunit pas ! (Rires) 

ACSP : Quelles sont pour toi les trois plus grandes dates dans tes années de pratique? 

MP :En premier, il y aurait la rencontre avec Tamura Senseï en 1967. Puis je dirais la rencontre de Mitsuzuka Senseï et du Iaïdo à Tokyo à l'initiative de Tamura Senseï de 1978 à 1984 pendant mon séjour au Japon et la pratique à l'Aïkikaï.

Enfin, je dirais la confiance de Tamura Senseï pendant tout le temps de ma pratique.  

ACSP : Ta vie professionnelle t'a permis de vivre dans quelques pays dont le Japon. Combien d'années es-tu resté là-bas? 

MP : Effectivement ma vie professionnelle m'a amené à pratiquer 3 ans en Espagne, 6 ans au Japon, 6 ans au Maroc une première fois, 6 ans en Allemagne, 4 ans à nouveau au Maroc et 4 ans en Côte d'Ivoire avant de retrouver la France.   

ACSP :  Penses-tu que sans ce séjour au Japon, tu aurais eu le même parcours?

MP : Ce qui a changé avec mon séjour au Japon est la rencontre du Iaïdo et l'éclairage que cela m'a donné sur la pratique et la recherche de Tamura Senseï.

ACSP : Quelles sont tes fonctions actuelles auprès de la FFAB?

MP :  Après avoir été Président du Département Technique, responsable AB de la CSDGE (Commission ......) près de 10 ans et à ces titres un de vice-présidents de la FFAB, je suis maintenant responsable des relations internationales de la Fédération. 

ACSP : Comment voudrais-tu voir évoluer l'Aïkido en France dans les années à venir?

MP : Notre responsabilité est de transmettre le sens de la recherche de Tamura Senseï. C'est ce qu'il nous faut travailler pour les pratiquants qui ne l'ont pas connu. 

ACSP : Merci Michel pour cette journée de pratique. C'est un honneur pour nous de te recevoir dans notre Dojo. 

MP : C'est un plaisir partagé. 

Interview réalisé par Bruno COURTINE

pour l'Aïkido Club Saint Privaden le 27 janvier 2018

    © 2023 par Aïkido Club Saint Privaden. Créé avec Wix.com

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now