© 2023 par Aïkido Club Saint Privaden. Créé avec Wix.com

    Depuis plusieurs années maintenant, le club a le privilège d'accueillir Michel Prouvèze pour un stage privé annuel. Un pratiquant hors normes ! 

    Grand pratiquant d'Aïkido et de Iaïdo, Michel s'efforce de transmettre ses connaissances au travers de stages toujours aussi intéressants. Il nous a accordé une interview lors de son passage au club. 

    Aïkido Club Saint Privaden (ACSP) : Comment es-tu venu à la pratique de l'Aïkido?

    Michel Prouvèze (MP) : Par hasard, j'étais très investi dans l'activité physique et un de mes frères m'a dit qu'il y avait un copain qui pratiquait un truc bizarre qui semblait intéressant ... 

    ACSP : Depuis combien d'années pratiques-tu?

    MP :J'ai commencé à pratiquer en 1964? Ca ne rajeunit pas ! (Rires) 

    ACSP : Quelles sont pour toi les trois plus grandes dates dans tes années de pratique? 

    MP :En premier, il y aurait la rencontre avec Tamura Senseï en 1967. Puis je dirais la rencontre de Mitsuzuka Senseï et du Iaïdo à Tokyo à l'initiative de Tamura Senseï de 1978 à 1984 pendant mon séjour au Japon et la pratique à l'Aïkikaï.

    Enfin, je dirais la confiance de Tamura Senseï pendant tout le temps de ma pratique.  

    ACSP : Ta vie professionnelle t'a permis de vivre dans quelques pays dont le Japon. Combien d'années es-tu resté là-bas? 

    MP : Effectivement ma vie professionnelle m'a amené à pratiquer 3 ans en Espagne, 6 ans au Japon, 6 ans au Maroc une première fois, 6 ans en Allemagne, 4 ans à nouveau au Maroc et 4 ans en Côte d'Ivoire avant de retrouver la France.   

    ACSP :  Penses-tu que sans ce séjour au Japon, tu aurais eu le même parcours?

    MP : Ce qui a changé avec mon séjour au Japon est la rencontre du Iaïdo et l'éclairage que cela m'a donné sur la pratique et la recherche de Tamura Senseï.

    ACSP : Quelles sont tes fonctions actuelles auprès de la FFAB?

    MP :  Après avoir été Président du Département Technique, responsable AB de la CSDGE (Commission ......) près de 10 ans et à ces titres un de vice-présidents de la FFAB, je suis maintenant responsable des relations internationales de la Fédération. 

    ACSP : Comment voudrais-tu voir évoluer l'Aïkido en France dans les années à venir?

    MP : Notre responsabilité est de transmettre le sens de la recherche de Tamura Senseï. C'est ce qu'il nous faut travailler pour les pratiquants qui ne l'ont pas connu. 

    ACSP : Merci Michel pour cette journée de pratique. C'est un honneur pour nous de te recevoir dans notre Dojo. 

    MP : C'est un plaisir partagé. 

    Interview réalisé par Bruno COURTINE

    pour l'Aïkido Club Saint Privaden le 27 janvier 2018

    This site was designed with the
    .com
    website builder. Create your website today.
    Start Now