Prépa fev 2018-0028.jpg

Jacques LECOMTE

Jacques Lecomte est l'ACT de la Ligue Languedoc-Pays Catalan depuis la rentrée 2017. il dispense son enseignement à l'Académie Nîmoise de Self Défense (Ansd).

Lors d'un stage de préparation au 1er et 2ème Dan qui s'est déroulé sur Saint Privat, nous avons voulu vous faire mieux connaitre Jacques qui est, en sa qualité d'ACT (Animateur de la Commission Technique) le responsable de la commission technique avec laquelle il a animé ce stage. 

Rencontre ...

Aïkido Club Saint Privaden (ACSP) : Depuis quand pratiques-tu l'Aïkido?

Jacques Lecomte (JL) : Bonjour, j'ai débuté l'Aïkido en 1991, au Judo Club du Gard, avec Emmanuel Lauréat.

ACSP : Qu'est-ce que ta fonction d'ACT t'a apporté dans ta pratique?

JL :L'obligation de transmettre le message de la commission technique nationale. Laisser de côté ses propres interprétations de l'Aïkido. Ma pratique est la même mais mon enseignement est différent.

 

ACSP : As-tu vu une autre différence sur toi depuis cette élection? 

JL :Je ne pense pas, mais suis-je la meilleure personne pour en parler? Vu la formation plus dense que la FFAB va donner aux ACT, il y en aura surement. Plus de formation, de responsabilités aussi. 

ACSP :Tu as proposé en janvier dernier un stage à ton Dojo sur les fondamentaux de l'Aïkido et la Self Défense. En cette période où tout le monde cherche à se rassurer en voulant apprendre à se défendre, que diras-tu à d'éventuels futurs pratiquants sur l'efficacité de l'Aïkido?

JL : L'Aïkido fut fondé par un grand combattant, ses disciples ont répondu à des défis et ainsi l'Aïkido a pris la place dans le monde. A travers ses fondations, l'Aïkido permet de gérer efficacement une situation conflictuelle, physiquement ou intellectuellement. C'est ce que j'ai voulu mettre en évidence dans ce stage. Il y en aura d'autres sur ce thème. Ceux qui se concentrent sur la technique, en revanche, ne trouveront pas de réponse à ce besoin de self défense. L'Aïkido est très efficace s'il est bien enseigné, bien compris. Il permet d'envisager aussi le conflit armé, ce qui n'est pas négligeable à notre époque où les agressions sont souvent armées ou à plusieurs. 

 

ACSP :  Tu as acheté un bâtiment pour abriter ton propre Dojo. Comment cette décision a été motivée? Et que t'apporte le fait d'avoir ta propre salle?

JL : J'ai toujours voulu habiter mon Dojo. C'est un rêve de 30 ans ! M. Ueshiba disait que l'on n'achetait pas la technique, que les cotisations servaient à avoir un lieu pour s'entraîner, c'est cet esprit-là que l'on développe à l'Ansd. Cela permet de ne pas dépendre d'un propriétaire ou d'une collectivité pour organiser des évènements.  

ACSP : Merci Jacques pour cette journée de pratique que tu as tenu avec Hervé et Lucien.

JL : Merci à vous. 

Prépa fev 2018-1923
Prépa fev 2018-1928
Prépa fev 2018-1919
Prépa fev 2018-1922
Prépa fev 2018-1888
Prépa fev 2018-0056
Prépa fev 2018-0053
Prépa fev 2018-1911
Prépa fev 2018-0028
Prépa fev 2018-1901
Prépa fev 2018-1923
Prépa fev 2018-1928
Prépa fev 2018-1919
Prépa fev 2018-1922
Prépa fev 2018-1888
Prépa fev 2018-0056
Prépa fev 2018-0053
Prépa fev 2018-1911
Prépa fev 2018-0028
Prépa fev 2018-1901

Interview réalisé par Bruno COURTINE

pour l'Aïkido Club Saint Privaden suite au stage du 17 février 2018